Orientation Québec

Comment travailler au Canada

Ce service est aussi disponible en consultation en ligne.

Préparer les nouveaux immigrants au marché du travail

Comment préparer les français au marché du travail au Québec

Vous êtes résident permanent du Canada depuis peu  ou vous projetez d’arriver au Québec pour refaire votre vie dans quelques mois ?
Prenez le temps de bien vous informer sur le marché du travail québécois  pour mettre au point une stratégie d’intégration au marché du travail qui soit efficace !

Orientation Québec vous propose à travers ses services d’orientation de vous informer, de vous guider et de vous accompagner dans tout ce que vous devez savoir au sujet du marché du travail québécois, que ce soit sur le plan de la reconnaissance des diplômes, du fonctionnement solaire, universitaire, des ordres professionnels, des organismes et démarches utiles à faire pour faciliter votre intégration socio-professionnelle… Bref, une foule de renseignements nécessaires pour vous faciliter la vie et vous faire gagner un temps précieux.

Contrairement à certaines idées reçues, il n’est pas si facile de trouver rapidement un emploi qui soit « à la hauteur » de vos attentes et cela surtout parce que les employeurs québécois attendent avant tout de vous une première expérience professionnelle canadienne. Celle-ci est donc d’une grande importance dans la mesure ou c’est à partir d’elle que votre progression de carrière au Québec (ou au Canada) pourra être déterminée. Ainsi,  selon Bégin (2009), le risque pour les immigrants d’accepter un premier emploi situé en dessous de leurs qualifications est qu’il agira par la suite et pour les employeurs successifs comme un marqueur social. Autrement dit, l’évaluation de leurs qualifications s’établira alors par la suite à partir de cet emploi et non à partir de leurs qualifications et expériences acquises antérieurement, dans leur pays d’origine. Ainsi, Bégin (2009), dans son travail de thèse,  précise-t-elle qu’un tel premier emploi sous-qualifié n’agit non pas comme un tremplin, mais davantage comme un frein aux « possibilités de mobilité ascendante » (p.280), ajoutant  que le message alors envoyé aux employeurs étant que cet emploi correspond bel et bien au potentiel du candidat.

En résumé, les premières expériences professionnelles au Québec ont donc pour les immigrants une importance considérable et déterminent leur parcours ultérieur (Bégin, 2010).

Français d’origine et ayant moi-même immigré au Québec en 2005, il m’a fallu passer par ce long chemin qui consiste à se faire peu à peu une place au sein de la société québécoise.

En arrivant je n’avais que mon cv en poche et très peu de connaissances du marché local. Cela m’a pris plusieurs mois avant de commencer à comprendre les choses essentielles sur la recherche d’emploi au Québec et c’est alors avec l’aide d’un conseiller d’orientation justement que j’y suis parvenu. Son aide fut des plus nécessaires mais il lui manquait une chose alors importante pour moi : le fait de connaître le fonctionnement du marché du travail à la fois en France et au Québec. En effet, dans mon cas cette connaissance m’aurait été bien utile en ce sens que j’aurai ainsi pu entreprendre des démarches différentes, notamment en ce qui concerne la reconnaissance des diplômes, sans parler de tout ce qu’il est intéressant  savoir sur les « codes » culturels liés au travail dans les deux pays et qui sont tellement différents. Dans ce contexte, le fait d’être accompagné par un professionnel qui connaît bien les deux mondes représente un atout certain dan l’élaboration d’une stratégie d’insertion sur le marché du travail.

C’est en cela qu’Orientation Québec peut vous aider en vous aidant préparer votre orientation au Québec, et cela avant même que vous ne soyez encore arrivé au Canada via la consultation en ligne.

N’hésitez pas à me contacter pour en savoir davantage sur ce que je suis en mesure de vous apporter.