Nouvelles

Réorientation et changement de carrière : ce qu’il faut savoir

Comment réussir une réorientation de carrière au Québec ?

Réorientation de carrière au Québec avec le programme TransitionLes individus cherchent à changer de vie professionnelle, de métier et de carrière pour une multitude de raisons : des sentiments d’insatisfaction, un manque d’épanouissement ou d’évolution professionnelle, un changement d’objectifs de carrière ou un besoin de changer de vie, de changer de voie, de découvrir un nouveau métier  pour n’en nommer que quelques-unes.  Cela peut aussi être à la suite d’un burn-out. Vous pourriez avoir des années d’expérience dans votre domaine actuel, mais sans aucune connaissance de l’industrie ou expérience dans le domaine vers lequel vous souhaitez évoluer. Même obtenir un entretien peut être difficile sur un marché de l’emploi déjà compétitif.

Lorsque vous êtes confronté au défi de réorienter votre carrière, de vous reconvertir et d’établir un projet de reconversion professionnelle, suivre nos cinq étapes, si possible avec l’aide d’un conseiller en orientation, peut vous aider à y faire face de manière transparente et avec succès.

Qui est concerné par la réorientation de carrière au Québec ?

Selon Éducation internationale, il n’y a pas vraiment de différences entre toutes les catégories socioprofessionnelles spécifiques car tous les groupes d’âge sont touchés par la reconversion professionnelle et la réorientation de carrière. Cependant, on note que les plus de 30 ans sont majoritaires. D’autre part, 14 % des jeunes possédant un diplôme universitaire ont changé d’orientation professionnelle deux ans après avoir obtenu leur diplôme. Et pour ceux qui ont moins de 30 ans, ils sont plus de 70 % à y avoir songé.

Réorientation de carrière au Québec, comment réussir ?

Toujours d’après Éducation internationale, 60 % des personnes ayant déjà changé de carrière ou de métier affirment que le processus est relativement facile. Pourtant, certains obstacles peuvent rendre la démarche complexe et fastidieuse.

77 % des personnes qui avaient déjà une idée pour leur réorientation de carrière ont réalisé un bilan de compétences. Mais parfois, cela ne suffit pas. Pour une réorientation de carrière réussie au Québec, il est impératif de voir plus loin et c’est que vous permet le programme Transition. Ce programme dédié à la reconversion professionnelle et la réorientation de carrière tourne autour de 7 rencontres. Tout au long du parcours, vous réaliserez des exercices ciblant différents objectifs auxquels viennent s’ajouter 3 tests psychométriques qui ont pour finalité la réussite de votre réorientation de carrière au Québec.  Dans un premier temps, vous établissez un profil de personnalité qui comporte une clarification de vos intérêts professionnels, de vos aptitudes, de vos talents, vos valeurs et vos principaux traits de personnalité notamment.  Dans un second temps, vous établissez  plusieurs scénarios et projets de reconversion professionnelle possibles puis vous explorez en détail les différents options en confrontant notamment votre perception à la réalité de marché de l’emploi. Vous prenez connaissance aussi d ‘information scolaire concernant les différents programmes d’études disponibles selon les options. Le programme Transition se termine par l’élaboration d’un plan d’action clair, structuré et réaliste vous permettant de concrétiser votre projet de reconversion professionnelle et de réorientation de carrière.

Voici d’autres conseils pour réussir sa reconversion professionnelle et réorientation de carrière.

1. Évaluez votre emploi actuel

La plupart des personnes qui cherchent à changer de carrière et faire une réorientation sont conscientes de leur mécontentement ou de leur insatisfaction face à leur emploi actuel, mais ne sont pas complètement certaines des raisons exactes qui les provoquent.

Si vous ne vous sentez pas épanoui dans votre travail, vous devez vérifier s’il s’agit d’une raison professionnelle ou personnelle qui vous perturbe au travail.

Les raisons professionnelles motivant un changement de carrière peuvent inclure un patron difficile, une culture d’entreprise toxique ou peut-être un décalage avec les responsabilités professionnelles. De même, des raisons personnelles telles que le désir d’acquérir une nouvelle compétence, de vivre de la nouveauté, de gagner un salaire plus élevé ou d’avoir plus de flexibilité poussent également les gens à envisager de changer de carrière.

Lorsque vous évaluez votre situation professionnelle actuelle, il est tout à fait possible que vous n’envisagiez finalement pas un changement de carrière complet, c’est-à-dire une réorientation. Gagner en clarté pourrait signifier que vous n’aviez qu’à ajuster légèrement votre rôle pour améliorer la motivation et la satisfaction. Cependant, il peut être nécessaire de changer complètement de carrière si le processus de changement lui-même vous passionne plus que votre emploi actuel !

Sans une évaluation approfondie de votre situation professionnelle actuelle ainsi que du processus de changement de carrière, tenter de rationaliser un chemin pour vos prochains déménagements peut être semé d’embûches. Dans ces conditions, il peut être opportun de solliciter un accompagnement auprès d’un professionnel, tel qu’un conseiller en orientation.

2. Identifiez les lacunes

Une fois que les contours de votre nouvelle carrière se dessinent, votre prochaine tâche consistera à rechercher autant que possible ce qui est requis pour obtenir cet emploi. Cela vous aide à vous positionner pour un changement de carrière plus fluide.

La mise à niveau de vos compétences, l’observation de professionnels, le bénévolat ou le travail indépendant sont des méthodes tout aussi efficaces pour faire le pont entre votre expérience et un nouveau domaine d’emploi dans le cadre d’une réorientation de carrière.

Par la suite, il vaut la peine d’être clair sur les compromis possibles qui accompagnent un changement de carrière. Tous les changements de carrière ne peuvent pas vous donner les heures de travaux idéals ou la rémunération et les avantages que vous désirez, mais la hiérarchisation de vos besoins et de valeurs peut vous aider à faire des progrès en acceptant certains compromis par rapport à d’autres.

3. Élaborez un plan exploitable et traçable

Entreprendre et commencer une nouvelle carrière au Québec implique de nombreux changements.

Les candidatures désordonnées peuvent avoir un impact sur vos chances de respecter un calendrier idéal pour effectuer ce changement de carrière, cette reconversion professionnelle.

À l’aide d’un calendrier prévisionnel, vous tenez compte du temps pour les éléments exploitables tels que l’identification des emplois appropriés et l’envoi des candidatures. Faire un plan et suivre vos efforts vous donnera de la clarté et vous aidera à rester au top du processus.

4. Capitaliser sur les opportunités de réseautage

Examinez votre réseau professionnel existant et établissez des conversations utiles avec ces derniers. Un conseiller en orientation saura être en mesure de vous aider aussi dans ce sens. Reprendre contact avec les anciens élèves de votre école, les contacts LinkedIn ainsi que participer à des conférences de réseautage sont d’excellents moyens d’élargir votre réseau. Aborder vos contacts avec humilité et ouverture d’esprit vous positionnera comme un apprenant prêt à faire des ajustements pour une réorientation et un changement de carrière réussi au Québec.

Ce qu’il faut retenir

L’idée de tout recommencer avec un changement de carrière peut être intimidante. Vous pourrez donc d’abord recadrer votre vision de votre emploi actuel mais aussi des conditions de votre vie en général pour la voir comme un défi et non comme un obstacle insurmontable.  Comprendre vos motivations à l’origine du désir changement de carrière peut vous aider à réussir votre projet de réorientation de carrière.

Le plus important est de ne pas partir à l’aveugle et uniquement vous reposer sur vos intérêts professionnels et vos compétences actuelles. Le monde du travail change rapidement et ce que l’on attendait de vous il y a peut-être 20 ans n’est sûrement plus d’actualité. Alors, ne vous mettez pas des œillères et ouvrez de nouvelles perspectives en commençant par faire le point avec le programme Transition et auprès d’un conseiller en orientation expérimenté.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.