Réorientation de carrière au Québec avec le programme Transition
Nouvelles

Réussir sa réorientation de carrière au Québec avec le programme Transition

Se lancer dans une réorientation de carrière au Québec

Réorientation de carrière au QuébecS’engager dans une réorientation de carrière au Québec n’est pas une démarche aisée, ni à prendre à la légère. Le terme réorientation traduit une rupture, une discontinuité avec l’emploi occupé et le parcours professionnel précédent. Le préfixe « ré » lui-même marque cet arrêt et renvoie généralement à une insatisfaction, un sentiment d’échec, de manque (souvent de sens) ou à une perte en lien avec les études ou le travail (Bisson, JS, 2017).

L’importance d’être idée dans sa réorientation de carrière

Tandis que 60% des personnes sondées déclarent avoir eu recours à une aide extérieure dans le cadre de leur réorientation de carrière (enquête réalisée France compétences en 2021), on peut évoquer ici les services d’un conseiller orientation dont le métier consiste précisément à aider les personnes à effectuer des choix personnels et professionnels tout au long de la vie (OCCOQ, 2010).

La démarche de réorientation de carrière avec Orientation Québec

Chez Orientation Québec, une réorientation de carrière représente une démarche guidée et structurée. Elle s’inspire d’abord d’un programme que Frédéric Piot a pu élaborer et tester sur le plan de l’efficacité dans le cadre de sa thèse doctorale complétée en 2022 à l’UQAM. Pour en savoir plus à ce sujet, vous pouvez lire l’article suivant.

Les ateliers OREKA

Il s’agit du programme OREKA dont il est en partie à l’origine. Initialement, ce programme s’adresse aux individus qui ont l’impression de se trouver dans une impasse et qui souhaitent ralentir, reprendre leur souffle, et clarifier ce qui est important pour eux sur le plan professionnel. En outre, il a été conçu pour aider les personnes à naviguer dans une vie professionnelle marquée bien souvent par le doute, la confusion, l’incertitude, la peur » (site web oreka.uqam.ca).

S’inspirant d’un tel programme, Frédéric Piot en a donc élaboré un nouveau, baptisé TRANSITION et qui s’adresse spécifiquement à des personnes qui se sentent prises dans une impasse et qui songent à une réorientation de carrière réussie au Québec.

Transition, un programme complet de réorientation de carrière au Québec

Le programme TRANSITION prend la forme d’ateliers qui accompagnent la personne dans l’élaboration d’un nouveau projet de carrière riche, stimulant, concret et réaliste à ses yeux. En outre, il aide la personne à développer des outils d’autorégulation afin de lui permettre de franchir avec plus de confiance les différentes étapes que comporte une démarche de réorientation de carrière sérieuse, progressive et structurée.

Les étapes du programme Transition

4 étapes jalonnent ce programme :

1. Cerner mon profil de personnalité
a. Objectif : mieux me connaître au niveau de :
i. Mes intérêts
ii. Mes valeurs
iii. Mes besoins
iv. Mon type de personnalité

2. Identifier mes acquis et mes compétences
a. Objectif : à partir de mes expériences, faire le bilan de mes compétences

3. Surmonter mes peurs et blocages
a. Objectif : développer des stratégies de régulation émotionnelle pour concrétiser ma démarche

4. Passer à l’action
a. Objectif : construire, valider et concrétiser mon projet professionnel

L’utilité des tests psychométriques dans une réorientation de carrière réussie

Réorientation de carrière au QuébecDans le cadre de cette démarche de réorientation de carrière, 3 tests psychométriques sont proposés lors de la première étape.

1. Le premier, le MBTI, aide les individus à comprendre leurs forces, leurs styles de travail préférés et, finalement, les aides à voir leur potentiel dans un emploi, une carrière. Il permet d’identifier les talents personnels. Ces informations aident la personne à mieux se connaître, à découvrir ce qui la motive, ses forces et atouts naturels ainsi que les domaines d’emploi dans lesquels elle est susceptible de se sentir à l’aise et s’y développer dans le cadre d’une réorientation de carrière réussie.

2. Le second, test, le NEO, est fondé sur la théorie du «Big Five» (cinq grands facteurs). Selon cette approche, l’ensemble des traits de personnalité se divise en cinq grands facteurs. Chacun de ces facteurs présente six facettes permettant d’apporter encore plus de nuances et de réflexion. Ce test comporte deux objectifs. Il permet de mieux comprendre ce qui caractérise fondamentalement la personne sur le plan de sa structure de personnalité et comment celle-ci peut influencer les choix de carrière et d’orientation professionnelle de la personne. En second lieu, le test indique ce qui peut constituer des atouts ou des défis face à certaines situations, par exemple au travail, aux études ou même durant un processus de réorientation de carrière.

3. Le dernier test, basé sur le modèle du RIASEC, cible la clarification des intérêts professionnels de la personne. Le test se base sur la théorie de la typologie de Holland. Conçue et développée initialement par le psychologue John L. Holland, cette théorie de la personnalité est reconnue depuis fort longtemps en orientation scolaire et professionnelle. Elle apporte un éclairage fort utile pour aider les personnes à identifier des domaines d’emploi et des métiers correspondants leurs intérêts et leur personnalité.

Le programme Transition représente donc une démarche structurée, progressive avec une direction claire : concrétiser une réorientation de carrière réussie au Québec.

L’importance d’apprendre à surmonter ses peurs et blocages

Lors de la 3e étape, ce programme Transition s’appuie sur une approche novatrice scientifiquement validée et qui est issue des approches cognitives et comportementales. Son objectif consiste à permettre aux individus de retrouver une orientation de carrière riche et pleine de sens sans se laisser dominer et paralyser par leurs doutes, leurs peurs et le sentiment d’incertitude à l’égard de l’entreprise dans laquelle ils s’engagent dans une réorientation de carrière.

L’évitement, un obstacle de taille

En effet, face à des difficultés professionnelles (insatisfaction, démotivation, stress, anxiété), bon nombre d’individus se maintiennent dans leurs difficultés notamment parce qu’ils évitent le contact avec les pensées et les émotions inconfortables qu’ils associent à leur situation. Ils adoptent alors des comportements de fuite et de contrôle basés sur de l’évitement. Dans l’optique de les aider à sortir d’un tel piège et de manière à leur permettre de développer leur adaptabilité, leur résilience et retrouver un sens à une vie professionnelle dans le cadre de leur réorientation de carrière au Québec, ils ont fort à gagner à mobiliser et accroître leur souplesse psychologique. C’est précisément une telle habileté qui est enseignée et transmise lors de la 4e étape du programme Transition. Il s’agit en fait d’aider la personne à passer à l’action et à concrétiser ainsi son projet de réorientation de carrière sans se laisser paralyser par ses craintes.

Le programme Transition en résumé

Il est articulé autour de 7 rencontres (en moyenne). Chacune des étapes énumérées rassemble plusieurs exercices (ciblant les valeurs, intérêts, talents, compétences, intelligences multiples, besoins fondamentaux, etc.) ainsi que 3 tests psychométriques aux qualités robustes et validées. Chaque rencontre dure une heure. Pour le tarif, merci de me consulter. Vous pouvez aussi me contacter au 438.763.2970

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.