Orientation Québec

Le Flow ou la recherche de l’expérience optimale dans le travail

Le 7 janvier, 2016, par Frédéric Piot ,

Appartenant au thème des expériences subjectives positives, le concept de flow (ou d’expérience optimale) a pour père fondateur le psychologue hongrois Mihaly Csikszentmihalyi (1965).  Selon lui, l’expérience optimale « produit un sentiment d’enchantement profond qui est si intense que les gens sont prêts à investir beaucoup d’énergie afin de le ressentir à nouveau »  (Csikszentmihalyi, 2004, p.80). Autrement dit, il y a une telle intensité dans ce qu’on fait qu’on en oublie le reste….Cela peut être un menuisier en train de fabriquer un meuble ou un publicitaire qui réfléchit à un nouveau slogan par exemple.

Plus précisément, sa recherche et sa théorisation du concept d’expérience optimale découlent d’un souci de décrire et de mieux comprendre les caractéristiques d’expériences qui procurent un si haut niveau de plaisir et de satisfaction chez les individus qui les vivent (Nakamura et Csikszentmihalyi, 2002).

Pour Csikszentmihalyi (2004), le travail peut ressembler à un jeu si les objectifs définis à l’intérieur de celui-ci sont clairs et s’il donne l’occasion de vivre une rétroaction immédiate (Brathod-Prothade, 2012). Le flow doit représenter un point équilibre entre ce que l’individu perçoit du niveau de difficulté correspond à l’activité ou la tâche qu’il doit réaliser en lien avec son propre niveau de compétences.

Les 8 caractéristiques fondamentales pour ressentir du flux (ou flow en anglais) dans ce que vous êtes en train de faire sont les  suivantes :
FLOW
La théorie du flux invite donc à rechercher des activités (y compris un emploi) qui seraient propices à en vivre le plus possible.

Ce qui est intéressant réside dans le fait que c’est précisément dans le travail que nous sommes susceptibles d’en vivre le plus car c’est grâce à celui-ci qu’il nous est (en théorie) le plus possible d’utiliser au maximum nos capacités et compétences.

Les résultats de l’étude de Demerouti (2006) portant sur les relations entre les expériences optimales et la performance au travail tendent à confirmer que certaines caractéristiques d’emplois comme la variété des tâches, l’autonomie, la rétroaction sur l’exécution des tâches, la bonne identification des tâches ainsi que la signification qu’elles recouvrent pour l’employé sont bien des caractéristiques qui favorisent l’apparition d’expériences optimales durant le travail.

Dans la recherche d’un emploi, il est alors important de prêter attention aux caractéristiques suivantes, telle que l’autonomie, le support des autres, le coaching et la rétroaction sur les performances car elles représentent les éléments essentiels favorisant l’émergence d’expériences optimales.

La notion de flow peut nous aider à prendre des décisions professionnelles de deux façons :

Premièrement par la conversation et lors de vos rencontres conversationnelles, n’hésitez pas à demander à vos interlocuteurs quels types d’activités ils accomplissent en général quand ils vivent du flux dans leur travail.

De plus, pourquoi ne pas décider de tenir un journal de flux pendant une semaine ou davantage en notant, quotidiennement, les types d’activités qui vous en procurent (dans le travail ou les loisirs). Cela vous aidera par la suite à identifier des types de métiers qui pourraient être plus épanouissants pour vous.

Attention, le flux ne fait pas tout ! Nous avons besoin d’en retrouver dans notre travail, tout autant que nous avons aussi besoin que celui-ci puisse incarner nos valeurs profondes. Autrement dit, nous avons besoin de flux et de sens !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *